Comment faire une bonne soutenance de licence ?

Comment faire une bonne soutenance de licence ?

La soutenance de mémoire est le moment le plus important de la licence. Après avoir suivi les cours avec succès, le moment est enfin venu de profiter des résultats de son travail, de soutenir son mémoire devant une commission.

La soutenance vous permettra d’exposer vos travaux de recherche en détail et, dans un sens, ce sera le dernier “examen” à passer avant d’atteindre l’objectif souhaité.

Préparer un discours pour la soutenance de licence peut être compliqué, mais ne vous inquiétez pas: voici ce que vous devez savoir sur la soutenance et nos suggestions pour la gérer au mieux.

  1. Comment gérer la soutenance de licence

De l’organisation du discours au moment de la soutenance, voyons ensemble comment gérer ce moment important de votre carrière universitaire.

La soutenance de licence consiste en la présentation devant une commission de vos travaux de recherche, en accord avec votre superviseur.

Vous devrez travailler dur pour communiquer à ceux qui vous écoutent quelles sont les raisons qui ont guidé le choix du sujet, le contenu principal et les conclusions auxquelles vous êtes arrivé.

En général, le facteur temps joue dans ces cas un rôle fondamental: en règle générale, le temps nécessaire à la présentation est très court et varie de 10 à 20 minutes pour la discussion d’un mémoire de licence.

Donc, lorsque vous écrivez votre discours, essayez de calibrer les temps afin de le construire de la manière la plus efficace et la plus fonctionnelle pour vous. Nous vous recommandons d’organiser le discours par points afin de toujours disposer d’une liste établie prête à être utilisée. Voyons maintenant comment structurer votre présentation en détail.

 

  1. Structure du discours

Pour faire face à la discussion, la meilleure manière est de préparer un discours détaillé, de gérer la présentation et les questions de la Commission.

Commencez par anticiper le message et le contenu du mémoire, en définissant le thème et les points importants de votre travail;

Construisez le corps du discours en commençant par une explication technique illustrant la méthodologie de travail et les analyses effectuées. Si utile, préparez un power point de mémoire qui vous aidera à tout exposer à l’aide de graphiques et de diagrammes;

Continuez à illustrer votre travail en essayant de susciter l’intérêt de ceux qui vous écoutent et en vous préparant à des questions éventuelles;

Concluez avec vos impressions générales sur la recherche et les points de réflexion possibles pour l’avenir et l’évolution du sujet que vous avez abordé.

En parlant de timing, vous pouvez adapter cette liste en suivant le modèle ci-dessous, qui prend comme exemple un temps pour la discussion de 15 minutes:

2-4 min. dédiées à la description du sujet et l’introduction

6-8 min. pour la description de votre travail, essayez de divulguer votre point de vue personnel et le contenu de votre projet;

5 min. pour des réflexions et des conclusions.

Notre article Soutenance de mémoire : le jury, l’exposé et son plan pourrait vous intéresser.

 

  1. 5 astuces pour la soutenance de licence

Maintenant que nous avons vu comment organiser la présentation de votre discours, voyons 5 astuces utiles pour gérer le temps de la discussion:

  • Si un examinateur vous interrompt pendant votre discours, écoutez attentivement la question et donnez votre réponse. Une fois que vous avez répondu à la question, reprenez votre discours de manière harmonieuse, sans devoir nécessairement suivre votre discours préparé. Soyez flexibles et adaptez votre discours au rythme de la discussion;
  • Faites attention à votre façon de communiquer et à votre langage non verbal. Observez les membres de la Commission dans les yeux, gardez le dos droit et ajustez vos mouvements et le ton de votre voix ;
  • Nous vous conseillons d’essayer votre discours avant la discussion à la maison, devant un miroir, pour parfaire votre exposition;
  • Évitez les erreurs grammaticales et, si possible, les termes dans d’autres langues si vous ne connaissez pas la prononciation;
  • Après la discussion n’oubliez pas de serrer la main d’abord avec le président de la Commission, puis avec tous les autres membres.

Nous sommes sûrs que, grâce à nos conseils, vous pourrez facilement gérer ce moment et de profiter pleinement de votre succès.