Se réorienter dans le marketing digital

Se réorienter dans le marketing digital

Un grand nombre de salariés souhaitent se réorienter dans le marketing digital, surtout pour des raisons de recrutements. Près de 9 entreprises sur 10 prévoient de recruter sur les métiers du numérique. 

Clarifions immédiatement un point: on ne devient pas un consultant en marketing digital en quelques mois. Le marketing Web est un secteur plein d’opportunités et de pièges cachés. C’est avant tout une arme pour les entreprises qui souhaitent augmenter leurs ventes.

Pour cette raison, de nos jours, nombreux souhaitent transformer leur passion en travail et devenir consultant en marketing digital. Ils veulent trouver un travail qui améliore les compétences et la créativité. D’un côté, il semble facile d’accéder à cette profession, de l’autre, de nombreux obstacles doivent être surmontés.

Des obstacles qui ne sont pas toujours évidents pour ceux qui commencent ce parcours. Le risque est de se retrouver dans une situation difficile, sans références. Quelle est alors la bonne voie pour devenir un consultant en marketing digital? Vaut-il mieux choisir le parcours de l’entreprise ou viser un univers indépendant avec un numéro de TVA?

  1. Collectez les informations sur la reconversion professionnelle dans le digital

Vous pouvez rencontrer des personnes qui ont réussi leur reconversion professionnelle dans le digital. De cette manière vous pouvez planifier plus facilement votre reconversion dans le digital. Vous pouvez aussi contacter des personnes qui exercent déjà le métier, pour connaitre mieux le domaine. Afin de confronter votre l’idée que vous avez de ce métier avec la réalité du terrain.

 

  1. Formez vos compétences

Voulez-vous reconvertir dans devenir un consultant en marketing digital? Vous devez vous concentrer sur la formation. Il est conseillé de faire un master en marketing et économie. Il existent des formations à distance qui vous permettent de travailler et étudier en même temps. L’école Niccolò Cusano vous propose un master à distance en marketing et économie, qui vous donne les bases fondamentales de l’économie, de la gestion d’entreprise et du marketing.

En suite continuez de vous former avec différents outils:

  • Livres, ebooks gratuits, blogs.
  • Webinaires et cours en ligne.
  • Congrès, ateliers, événements en classe.
  • consultations individuelles.

Toutes ces solutions sont valables, mais au début, vous devez suivre un chemin qui peut aller du général au particulier.

Un point est clair: la formation ne se terminera jamais, car le marketing digital évolue constamment. Demain, il y aura de nouvelles fonctions à étudier et surtout à essayer. C’est pourquoi le point suivant est consacré aux compétences pratiques.

 

  1. Commencez de la gamelle

Voulez-vous travailler dans le monde du marketing digital? Parfait, la première étape est la suivante: trouver un emploi dans une agence ou aux côtés d’un professionnel. Ce n’est pas facile, mais ne pensez pas immédiatement au meilleur salaire. Le premier emploi ne doit pas être rentable mais formateur: si nécessaire, vous devez travailler pour un salaire minimum.

Vous avez raison Ce n’est pas une bonne façon de présenter ce métier, mais il faut y travailler. L’attention ne va pas maintenant au salaire mais à l’expérience que vous êtes capable de stocker: il est important de trouver un travail capable de vous donner autant. Il faut “voler” les connaissances de ceux qui travaillent dans le secteur depuis longtemps. Il doit donc être un défi quotidien d’apprendre des informations, des connaissances.

Je parie que vous avez déjà compris la condition essentielle pour travailler dans le marketing digital: la passion. Vous ne pouvez pas choisir ce champ simplement parce que vous n’avez rien trouvé d’autre. Vous devez être prêt à accepter un apprentissage difficile uniquement pour acquérir ces compétences essentielles et créer une base solide. Et ensuite, vous devez pouvoir modifier le registre pour valoriser vos connaissances: la gamelle ne devrait pas durer éternellement.

 

  1. Mettez en pratique vos connaissances

Faites-vous de la formation et mettez-vous déjà vos connaissances en pratique? Pas assez, vous pouvez aller plus loin. Vous pouvez consacrer du temps (je vous ai dit, cela prend de la passion) à un projet personnel. Le premier conseil: enregistrez le domaine avec votre nom et votre prénom et utilisez-le pour créer une image de marque personnelle, pour vous faire connaître en tant que professionnel.

Travailler sur la marque et le concept de inbound marketing. Même si vous n’avez pas de numéro de TVA, vous permet de vous faites connaître.

Avez-vous encore du temps? Achetez plus de site internet et faites de l’expérience. Aimez-vous le référencement sur les moteurs de recherche? Utilisez ces sites pour tester vos connaissances. Ou vous pouvez changer de secteur et vous abonner à un service de newsletter. Un consultant en marketing digital peut et doit se spécialiser, mais doit posséder une compétence générale dans son domaine.

 

  1. Agence ou freelance?

Travailler dans l’agence (ou à l’ombre d’un chiffre de référence) est essentiel pour acquérir les compétences nécessaires et devenir un consultant en marketing digital. Vient ensuite la décision tant attendue et redoutée: ouvrir le numéro de TVA pour acquérir une indépendance professionnelle.

Une indépendance qui a des aspects négatifs. Maintenant, vous n’avez plus aucune excuse, il n’y a ni supérieurs ni collègues qui puissent vous aider. Pour arriver à cette étape, vous devez développer des compétences qui vont au-delà de la simple exécution de la tâche: vous devez être en mesure de résoudre les problèmes pouvant survenir lors de toute opération. Et vous devez toujours évaluer les conséquences de vos choix.

D’autre part, rien n’empêche le consultant de retourner à l’agence pour un travail interne. Être indépendant ne signifie pas avoir des relations sporadiques avec les clients: vous pouvez accompagner une réalité plus ou moins longtemps. De la même manière, vous pouvez gérer votre équipe idéale en créant des relations vertueuses avec d’autres freelance complémentaires. En d’autres termes, être consultant ne signifie pas travailler seul. Pas nécessairement. Mais vous devez avoir les compétences nécessaires pour choisir des personnes compétentes.