Diplôme de niveau Bac+3 en Sciences Politiques et Relations Internationales

Diplôme de niveau Bac+3 en Sciences Politiques et Relations Internationales

Conditions d'admission
La formation est accessible aux titulaires du baccalauréat ou tout autre diplôme étranger de l’enseignement secondaire équivalent. Pour suivre ce programme avec profit, les étudiants devront au préalable disposer d’une bonne culture générale, maîtriser l’anglais et posséder des connaissances informatiques de base. Un test de niveau est prévu avant l’inscription ainsi que des cours complémentaires peuvent éventuellement être dispensés en collaboration avec des professeurs de l’enseignement secondaire pour combler des lacunes. Les modalités de contrôle des compétences sont définies par le règlement pédagogique, qui précise également les obligations de formation supplémentaire prévues en cas de niveau de connaissances insuffisant.
Contenu du programme

La formation en Sciences politiques et Relations internationales est structurée de manière à fournir des connaissances méthodologiques, culturelles et professionnelles basées sur une formation interdisciplinaire, dans les domaines juridique, économique, politique et historique.

Le programme de formation permet aux étudiants de comprendre et évaluer les problématiques caractéristiques de notre société contemporaine, ainsi que gérer les situations complexes.

Les étudiants disposeront de compétences scientifiques, qui renforceront leurs capacités de recherche empirique, dans les différentes matières du cursus, en phase avec les exigences du marché de l’emploi et facilitant son insertion professionnelle, dans le secteur public ou privé.

Les compétences visées par cette formation sont les suivantes :

  • l’acquisition de connaissances multidisciplinaires dans le domaine juridique, économique, politique, sociologique et historique ;
  • l’acquisition de connaissances visant à renforcer la capacité de polyvalence ;
  • l’exercice d’activités pédagogiques focalisées sur des ensembles de matières visant à fournir des notions institutionnelles comparées et des perspectives internationales dans les divers domaines interdisciplinaires ;
  • la maîtrise de deux langues étrangères de l’Union Européenne, sous forme orale et écrite ;
  • la poursuite d’objectifs spécifiques de formation, comme les stages pratiques dans des entreprises nationales et multinationales, des organismes et administrations publiques nationales ou internationales, des organisations non gouvernementales et du secteur tertiaire.
Profil professionnel et perspectives d’emploi

Les secteurs professionnels accessibles :

Le titulaire du diplôme d’enseignement supérieur en Sciences Politiques et Relations Internationales peut exercer ses fonctions, en toute autonomie, dans les secteurs professionnels suivants :

  • dans des organismes publics ou privés, au niveau national ou international ;
  • dans des entreprises publiques ou privées ;
  • dans des organisations non gouvernementales ;
  • dans des multinationales ou des groupes bancaires ou d’assurance ;
  • dans des entreprises de services.

Les compétences associées à la fonction :

Le titulaire du diplôme d’enseignement supérieur en Sciences Politiques et Relations Internationales dispose des compétences nécessaires pour :

  • analyser des situations au niveau national ou international ;
  • concevoir et appliquer des méthodologies pour la gestion de situations complexes ;
  • remplir des fonctions de contrôle et d’assistance à la direction ;
  • conseiller dans les secteurs économiques et sociaux ;
  • coordonner des activités de relation avec le public ;
  • réaliser des recherches sectorielles dans le domaine des statistiques, de l’économie et des sciences sociales.

Les débouchés professionnels :

Cette formation prépare aux professions suivantes :

  • entrepreneur et administrateur de grandes entreprises
  • entrepreneur et administrateur de grandes institutions scolaires, universitaires et de recherche privée
  • entrepreneur et administrateur de grands hôpitaux, cliniques privées ou de grands organismes d’assistance sociale
  • entrepreneur et administrateur de grandes entreprises du secteur des activités sportives, récréatives, de loisirs et de divertissement
  • entrepreneur et responsable de petites entreprises commerciales
Objectifs pédagogiques spécifiques de la formation

Les trois années de formation ont été spécialement conçues pour les étudiants qui n’ont pas encore clairement définis leurs orientations professionnelles.

En effet, le programme de formation propose une solide préparation leur permettant de préciser leur choix professionnel et de décider s’ils souhaitent poursuivre leurs études jusqu’au niveau Bac +5.

La formation est pluridisciplinaire, dans une dimension européenne et internationale.

Cette préparation permet aux étudiants de s’intégrer dans divers environnements professionnels, grâce à la compréhension des problématiques sociologiques actuelles. Les étudiants peuvent ainsi développer leur capacité d’adaptation et de mobilité, indispensable à l’heure actuelle, grâce à des approches scientifiques et méthodologiques requérant de leur part une participation active dans la vie civile et politique.

Cette formation a également pour objectif de renforcer leur niveau d’autonomie, de manière à ce qu’ils soient en mesure de poser correctement et méthodiquement les problèmes qu’ils seront amenés à gérer, de fournir des solutions adaptées, de planifier les processus de mise en œuvre, de coordonner des activités à différents niveaux, de mener des négociations, d’utiliser des technologies innovantes, dans le cadre du management d’organisations complexes du domaine public ou privé. Les étudiants pourront acquérir des compétences en communication spécifiques concernant les relations avec le public, l’accès aux informations et aux documents administratifs, le respect de la confidentialité, la gestion des réseaux d’information, la communication à l’intérieur et à l’extérieur des institutions publiques et privées. Par ailleurs, cette formation vise à former des professionnels qui opèreront dans des entreprises et des organismes publics et privés impliquant des relations institutionnelles et/ou de négociation avec d’autres structures publiques.

De plus, la formation intègre des cours de langues étrangères ainsi qu’elle permet d’acquérir les capacités relationnelles et professionnelles nécessaires à l’intégration des étudiants dans les environnements culturels et professionnels, y compris dans les circuits internationaux.

Le matériel pédagogique de cette formation comprend tous les supports nécessaires, tels que les cours en ligne, les cours polycopiés, les fiches d’approfondissement, les tests de connaissances, les leçons et les séminaires dispensés dans des classes virtuelles et/ou en présentiel.

Le contrôle des connaissances s’effectue par le biais de tests écrits ou oraux prévus à l’issue de chaque cours, dans lesquels l’étudiant est appelé à illustrer les thèmes abordés. Le niveau de connaissances des étudiants sera également évalué par le biais de la rédaction d’un mémoire final et des contrôles intermédiaires prévus en cours de formation.

Compétences visées

Connaissances et compréhension :

Les étudiants devront disposer de connaissances dans le domaine des sciences politiques internationales leur permettant d’adopter une approche multidisciplinaire vis-à-vis des phénomènes liés à l’internationalisation croissante des relations humaines.

La maîtrise des matières fondamentales, dans le domaine juridique, économique, sociologique, historique, politique, linguistique et statistique, est indispensable pour comprendre et opérer dans le domaine des sciences politiques internationales.

L’acquisition des connaissances est facilitée par les divers supports d’enseignement proposés. L’enseignement à distance comprend des leçons sur vidéo, des cours en ligne, des fiches d’approfondissement, des quiz d’auto-évaluation, des visioconférences, des séminaires, des travaux de groupe, des échanges par tchats et courrier électronique, des conférences d’approfondissement en présentiel. Les étudiants sont invités à participer aux discussions et aux échanges, en présence des tuteurs qui suivent régulièrement la progression de leur parcours universitaire.

Capacité d’application des connaissances et compréhension :

Le programme de formation permet aux étudiants d’appliquer, utilement, les connaissances et les capacités de compréhension acquises au sein des environnements professionnels, tels que des structures gouvernementales, centralisées et décentralisées, des bureaux d’organismes internationaux et régionaux, des organisations non gouvernementales nationales et internationales.

Les étudiants devront démontrer leur créativité et leur maîtrise des techniques de résolution des problématiques étudiées.

Le contrôle des connaissances repose ici sur l’évaluation de la capacité à adopter une approche critique envers les textes et le matériel indiqués pour le travail individuel, les discussions dans les forums-vidéos, la présentation de rapports, les activités de stage, et la préparation de l’examen final.

Capacités d’apprentissage visées

Capacité de jugement autonome :

Les titulaires du diplôme d’enseignement supérieur en Sciences politiques et Relations internationales devront développer un esprit critique et une capacité d’analyse multidisciplinaire des phénomènes internationaux. Disposant d’une capacité de jugement leur permettant de réfléchir aux problèmes sociaux, scientifiques et éthiques qui y sont liés, ils sauront collecter, analyser et interpréter les données nécessaires à la compréhension de ces phénomènes.

L’évaluation de la capacité de jugement autonome est effectuée par les enseignants lors des examens, des forums-vidéos et de l’examen final.

Compétences en communication :

Les titulaires du diplôme d’enseignement supérieur en Sciences politiques et Relations internationales devront disposer de connaissances approfondies sur les techniques de communication liées à leurs disciplines. Ils devront s’adapter à la méthodologie multidisciplinaire qui, dans le domaine des sciences sociales, permet une interprétation convaincante des phénomènes liés à l’internationalisation des relations humaines. Ils pourront également s’exprimer de manière claire et éloquente face à divers interlocuteurs, gérer efficacement les flux de communication et d’information, ainsi que permettre la résolution de problématiques complexes. Des cours d’anglais, d’espagnol et de chinois sont dispensés.

Les capacités de communication seront contrôlées par le biais d’examens continus.

Capacité d’apprentissage :

Les titulaires du diplôme d’enseignement supérieur en Sciences politiques et Relations internationales auront développé une capacité d’interprétation et d’apprentissage qui, dans les matières caractérisées par l’analyse et l’évaluation scientifique des phénomènes internationaux, leur permettront de gagner en autonomie, s’ils souhaitent préparer un diplôme de niveau Bac +5.

Les diplômés devront être en capacité d’utiliser les connaissances, les outils et les méthodes qui leur ont été enseignés et leur permettent de développer leurs propres compétences, de manière auto-dirigée ou autonome, au niveau professionnel et de la recherche.

Examen Final

L’examen final, déterminant l’obtention du diplôme Bac +3, est basé sur la rédaction et la soutenance d’un mémoire. Cette dernière tient compte des enseignements dispensés tout au long des trois années de formation, et permet de vérifier l’acquisition des connaissances.

Le mémoire se fonde sur une matière choisie par l’étudiant.

Le thème devra s’inscrire dans une approche interdisciplinaire et sera déterminé conjointement avec le professeur qui enseigne la matière choisie.

Le mémoire, qui devra comprendre un nombre de pages approprié, devra porter sur une recherche monographique originale, approfondie, structurée et complétée de notes et de sources bibliographiques précises et complètes. L’objet du mémoire peut d’ailleurs concerner l’approfondissement d’un thème théorique, une recherche de terrain, l’élaboration d’un projet spécifique apportant des solutions à des problèmes concrets ou le résultat d’expériences acquises durant les stages ou les séminaires.

Les épreuves sont notées sur 20 et tiennent compte de la moyenne des examens passés par l’étudiant.

Liste des matières enseignées
LISTE DES MATIÈRES ENSEIGNÉES
EXAMENSSSDCrédits ECTS
Première année  
Droit publicIUS/0910
AnglaisL-LIN/1212
Droit privéIUS/018
Économie politiqueSECS-P/0110
Géographie économique politiqueMGGR/0210
Philosophie politiqueSPS/0110
Total des crédits 60
Seconde année  
Histoire des doctrines politiquesSPS/028
Droit public comparéIUS/218
Informatique 8
Sociologie généraleSPS/076
Sociologie des phénomènes politiquesSPS/116
Histoire contemporaineM-STO/048
StatistiquesSECS-S/018
Matière au choix 8
Total des crédits ECTS 60
Troisième année  
Politique économiqueSECS-P/028
Histoire des relations internationalesSPS/0610
EspagnolL-LIN/078
Droit internationalIUS/138
Histoire et institutions de l’AfriqueSPS/138
Matière au choix 8
Examen final 10
Total des crédits ECTS 60
Matière au choix
MATIÈRE AU CHOIX
Science politiqueSps/048
Droit du commerce internationalIUS/048
Histoire de l’Europe CentraleM-Sto/048
Géographie appliquéeM-ggr/028
Problèmes sociaux et modèles théoriquesSPS/078