Musicothérapie : la profession de musicothérapeute, ses missions, la formation nécessaire

Musicothérapie : la profession de musicothérapeute, ses missions, la formation nécessaire

Le musicothérapeute est souvent un thérapeute passionné de musique ou un musicien qui veut donner un but autre à sa production musicale. Il veut que la musique ne soit pas seulement technique, passion, émotivité, mais thérapie aussi.

L’exemple plus célèbre est El Sistema de José Antonio Abreu. Son programme d’éducation musicale désigne aujourd’hui un système qui propose une méthode d’apprentissage alternative de la musique qui permet également une intégration sociale de jeunes défavorisés.

La musicothérapie a l’objectif d’aider les personnes en difficultés qui ont des problèmes de communication, d’insertion, de bien-être, en vue d’améliorer leur état de santé.

La médiation sonore permet la communication et l’expression avec le patient.

La musicothérapie peut être  réceptive ou active. La première consiste à faire écouter au sujet un programme sonore élaboré par le musicothérapeute alors que la seconde laisse la partie créative au patient pour qu’il puisse s’exprimer.

Comment devenir Musicothérapeute ? Ci-dessous les missions, la formation nécessaire, le salaire de cette profession.

 

  1. Missions du musicothérapeute :
    • après analyse des dossiers médicaux de ses patients, il élabore une communication sonore et musicale avec eux ;
    • organise des entretiens avec les patients pour établir un moyen de communication et  s’assurer de la mise en place pour parvenir à rééquilibrer l’état de santé de ses patients ;
    • utilise des stratégies de communication et de thérapie fondées sur l’histoire de la musique, l’improvisation, la communication par la musique et le son ;
    • analyse ses patients, l’évolution de leur parcours et fait des évaluations spécifiques ;
    • suit ses patients jusqu’à leur rétablissement.

 

  1. Formation Musicothérapie

Le métier n’est pas reconnu en France et aucun établissement d’enseignement supérieur délivre un diplôme d’État en ce secteur.

La formation plus complète en ce domaine, afin d’avoir un profil professionnel compétitif, consiste en une formation en Psychologie Clinique (Bac+3), suivie par une formation d’un des cinq centres reconnus par la fédération française de musicothérapie.

Ces centres délivrent seulement des certifications, et non des diplômes reconnus. Pour cette raison, il vaut mieux obtenir avant un diplôme clinique.

Pour connaitre les formation agrées avec la Fédération française de musicothérapie, vous pouvez suivre ce lien :

http://www.musicotherapie-federationfrancaise.com/organismes-de-formation-agrees/

 

  1. Situation du métier de Musicothérapeute

Le métier de musicothérapeute s’est développé en France grâce à des associations, qui ont le but de diffuser la discipline.

Ces associations contrôlent les éventuels fraudeurs au métier.

Le musicothérapeute peut exercer son activité dans divers secteurs : écoles, hôpitaux, cliniques, cabinets de thérapeute. Il pratique son métier à titre indépendant ou comme salarié dans des cabinets.